La mise en place du lecteur de biométrie RCM ALISE dans votre établissement

Pour que l’introduction de la Biométrie Alise, fondée sur le principe de la reconnaissance du contour de la main, soit un succès total dans votre établissement scolaire, il est nécessaire de franchir quelques étapes majeures.

La déclaration à la Cnil

Première obligation : faire valider son projet par la Commission nationale de l’informatique et des libertés. Désormais c’est ultra-simple : La Cnil a défini en avril 2006 un nouveau cadre simplifié d’autorisation du contrôle biométrique du contour de la main à l’entrée des restaurants scolaires. Il n’impose que deux conditions :
1. informer les parents individuellement du droit de s’opposer à cette technologie pour leurs enfants mineurs.
2. leur proposer une solution alternative d’enregistrement.

Dès lors, seule une déclaration en ligne (site www.cnil.fr - Télédeclarer/téléprocédures) sous la forme d’un engagement de conformité à l’Autorisation unique AU-009 est nécessaire.

L’enregistrement des données

Vous êtes désormais en règle; il est temps de préparer la mise en place du système. Un ingénieur d’Alise vient installer le logiciel d’enrôlement des convives permanents. Cette application sera présente sur un micro portable, auquel Le lecteur de reconnaissance du contour de la main sera connecté. L’opération d’enregistrement des données pourra alors s’effectuer. Pour plus de simplicité, elle sera réalisée en situation, dans le cadre du passage au self. L’attente des élèves sera ainsi mise à profit pour saisir leurs informations personnalisées. L’utilisateur du système aura préalablement édité – à partir du logiciel d’Alise– une liste sur laquelle figurera un code personnel de un à quatre chiffres. Le convive composera ce code sur le clavier du lecteur, puis placera sa main à trois reprises sur l’emplacement prévu à cet effet. Si l’utilisateur porte une bague, la pierre devra se trouver en position normale, vers le haut. Un administrateur sera désigné, qui autorisera l’enregistrement d’une main “passe”, permettant éventuellement de forcer le passage de convives bloqués pour cause de solde insuffisant ou de jour interdit (application restaurant), par exemple.

Enregistrement des données sur le lecteur de biométrie RCM

Les picots permettent à l'élève de positionner correctement sa main sur le plateau

Le passage des convives au self

Le jour J est arrivé. L’installation du système de biométrie est finalisée. Les convives permanents se présentent au self ou devant la porte d’une salle. Il suffit que chacun tape son code puis pose sa main sur le plateau du lecteur ; l’identification s’effectue en moins de quatre secondes. Dans le cas où un convive serait refusé, la main “passe” évoquée plus haut pourra éventuellement valider son passage.
L'identification du convive s'effectue en moins de six secondes.
Les convives qui ont refusé la biométrie ou les invités exceptionnels au restaurant – qui n’ont pas été préalablement enregistrés – peuvent utiliser une carte permanente ou jetable, en la passant dans le lecteur adjoint au système de biométrie. Le lecteur peut être associé à un distributeur de plateaux, tourniquet, barrière lumineuse ou imprimante tickets.

La migration vers la Biométrie Alise

C’est élémentaire : un simple raccordement en parallèle ou à la place du lecteur de cartes actuel suffit. Pour les établissements qui ne disposent pas des logiciels Alise, l’achat de l’applicatif s’avérera nécessaire, sachant que la plupart des périphériques de type tourniquet, imprimante-tickets ou distributeur de plateaux disposent d’interfaces normalisées.